Script 2005 (VF)

D'après mes infos, ce scénario ne sera pas repris, même si certaines idées sont gardées (ex: la fête).

1) Scène d'ouverture

OUVERTURE EN FONDU
Extérieur du Mont Paozu, le matin

 Le soleil se lève au-dessus du Mont Paozu. Plan aérien –image parfaite de carte postale.

 Extérieur du cottage de Gohan. Matin

 Une charmante petite ferme à flanc de montagne. Il y a un grand champ de céréales. Et une magnifique cour de pierre surmontée de jolis arbres taillés en bonsaï.

 On rencontre Grandpa Gohan (80 ans), un sympathique vieux monsieur, alerte, avec des yeux doux et sages. Gohan et dans la cour, il fait des mouvements d’arts martiaux avec un bâton rouge. Malgré son âge, Gohan est un puissant maître d’arts martiaux (martial arts artist).

 La porte du cottage s’ouvre, et un beau garçon aux cheveux hérissés avec une puissante carrure athlétique sort. L’enfant porte un costume de moine blanc avec des jambières (leggings, peut aussi être traduit par caleçon de femme).
(Pensez au robes de moines conçues par Sean John). On rencontre Goku (plus ou moins âgé de 17 ans).

GRANPA GOHAN
Es-tu prêt à pratiquer, Goku ?

 GOKU
Et bien, j’espérais que nous pourrions faire une pause…

 GRANPA GOHAN
Pas le temps de parler ! Combat !

 SWOOSH!
Gohan balance son bâton à la tête de Goku ! Instinctivement, Goku l’évite en passant par dessous, et enchaîne avec une aveuglante combinaison de mouvements à laquelle Gohan est à peine en mesure de se soustraire.

 Le niveau de la bataille devient de plus en plus intense. Les compétences de Goku sont devenues phénoménales, à la limite du surnaturel.

 Gohan donne un coup de pied à un rocher de 4 pieds de diamètre dans les airs. Il tounoie et donne un coup de pied pour l’envoyer en direction de Goku.

 Goku donne un coup de poing au rocher et le pulvérise (en petits morceaux).

 Le combat bouge vers une autre sorte de course d’obstacles. Un myriade de poteaux de bois, de différentes tailles et circonférences.

 Goku et Gohan sautent sur le poteau le plus large et le plus bas. Gohan attaque Goku avec le bâton. Goku évite et s’échappe en sautant sur un poteau plus haut et plus étroit. Gohan suit, augmentant l’intensité de son attaque. Goku évite, s’échappe, attaque puis saute plus haut. Le plus haut ils montent, le plus étroits sont les poteaux.

 Gohan donne un grand coup dans le poteau sur lequel se tient Goku. Il commence à tanguer et vaciller. Goku tremble en combattant, pour garder son équilibre.

 GRANPA GOHAN (suite)
Plus haut !

 Goku saute sur le plus haut et le plus étroit des poteaux, à environ 40 pieds du sol. Il se bat pour garder son équilibre même avant l’attaque de Gohan.

 Gohan riposte contre Goku avec la plus intense des salves d’attaques. Gohan attaque avec une intensité qui effraie Goku. Alors…

 WHACK !
Gohan frappe le poteau et

 Goku perd son équilibre et tombe de 40 pieds de haut sur le sol.

 GOKU
Ahhhhh !

 CRACK
Il frappe le sol en se cognant la tête douloureusement contre un rocher. Une seconde plus tard.

 Gohan se tient debout à côté du garçon tombé en tenant son bâton. Goku se relève en se frottant sa tête douloureuse. On voit que le rocher qu’il a cogné a été brisé par le choc.

 GRANPA GOHAN
Qu’as-tu mal fait ?

 GOKU
Ma technique de la grue blanche n’était pas en équilibre.

 GRANPA GOHAN
Toutes tes techniques ne sont pas en équilibre.

 Goku baisse la tête.

 GOKU
Je sais.

 GRANPA GOHAN
Et quel est la pierre angulaire de l’excellence en arts martiaux ?

 GOKU
Atteindre l’équilibre suprême.

 GRANPA GOHAN
Et comment atteins-tu l’équilibre suprême ?

 GOKU
En comprenant l’équilibre du temps.

 GOHAN
Et comment commences-tu à comprendre l’équilibre du temps ?

 Goku pense à ça. Il sèche. 

 GOKU
Je ne sais pas ? Dis-moi Granpa.

 GRANPA GOHAN
Je ne peux pas te le dire car cela ne peut être formulé. Cela peut juste être compris. Et cela viendra avec le temps, mais quand tu l’auras compris, tu seras plus rapides et plus forts que n’importe qui ou n’importe quoi dans l’univers.

 Goku regarde le bâton de Gohan.

 GOKU
Quand pourrais-je pratiquer le bâton de puissance ?

 GRANPA GOHAN
Quand le moment sera venu.

 GOKU
C’est toujours une question de temps. Pourquoi ne puis-je pas apprendre les choses maintenant ?

 GRANPA GOHAN (riant)
Ne sois pas trop impatient d’apprendre tout tout de suite. Il y a des choses que tu n’es pas prête à connaître. Tu ferais mieux d’aller à l’école.

 OUVERTURE, Titre :

 DRAGONBALL


2) Séquence titre

OUVERTURE, Titre :

DRAGONBALL

 On entend la voix d’un narrateur. Sa voix est mûre, avec une importance exagérée (pensez à Leonard Nimoy ou Robert Stack)

 NARRATEUR
Il y a très très longtemps, au temps de la grande éclipse, avant que l’histoire ne se perde – notre monde était un lieu très différent.

 Fondu sur une télé

 Des images pixellisées remplissent le cadre.

 On regarde quelque chose qui ressemble à un documentaire éducatif. On voit de vieilles vidéos d’infos grésillantes, de vieilles photographies, des reconstitutions d’artistes, et tut ce qui peut donner un visuel à la fantastique histoire qui est racontée.

 NARRATEUR (suite)
Voici notre planète aujourd’hui.

 On voit une vidéo claire d’une planète comme la planète bleue. Un vaisseau spatial futuriste traverse. Est-ce la Terre ? Les continents sont totalement différents. C’est comme si le continent asiatique et le continent nord-américain ne faisaient qu’un.

 NARRATEUR
Mais ceci, c’est probablement à ça que ressemblera notre planète au 21ème siècle !

 La vidéo se dissout en une reconstitution de la planète Terre, telle que nous la connaissons actuellement. Le titre du documentaire commence avec « la mythologie aujourd’hui ».

 NARRATEUR
Comment notre planète a-t-elle changé d’une manière si radicale ? La science nous a parlé de la tectonique des plaques. Mais la mythologie populaire nous a parlé de quelque chose de plus fantastique.

 Une peinture dramatique, style Goya, montre un alien humanoïde, avec un turban blanc, et une cape blanche flottante. Une musique dramatique accompagne.

 NARRATEURS
Des créatures étranges sont venues sur notre planète à la recherche des 7 boules de puissance.

 Une reconstitution d’artiste de sept sphères de la taille d’un pamplemousse avec de 1 à 5 étoiles peintes sur elles.

 NARRATEUR
DRAGONBALLS. D’après la légende, une fois que les 7 dragonballs sont réunies, un magique…

 Un dessin dans le style comic-book d’un Dragon s’élevant d’un ancien temple.

 NARRATEUR
…Dragon apparaît et récompense celui qui les a réunies par un vœu unique. Pour les envahisseurs, menés par leur leader, Piccolo, qui veut dominer l’univers, les Dragonballs sont la clé.

 Alors que le documentaire continue à se dérouler, la caméra recule, pour révéler une salle de classe sombre.

 A l’intérieur du Lyçée du Mont Paozu - Salle d’histoire – Jour

 Des lycéens qui s’ennuient sont assis à leur bureau, regardant le documentaire. Certains sont assoupis.

 NARRATEUR
Mais les Dragonballs ont des prtecteurs. Sept grands maîtres avec des pouvoirs mystiques.

 Sur l’écran que l’on voit : une vue d’artiste des Sept grand maîtres. Ils sont de toute race. Certains jeunes. D’autres âgés. Ils portent tous une sorte de tenue de moine shaolin orange avec des jambières blanches. Le costume a l’air très similaire à celui de Goku.

 La caméra va de Goku, qui regarde rêveusement, à KIRA PALU (une jolie blonde assise au rang d’à côté), oublieuse de son regard tendre.

 La vidéo finit et les lumières se rallument.

 FIN DE LA SEQUENCE TITRE

3) En classe: la mythologie

Le prof, un drôle d’homme sans passion avec une voix plate et sarcastique, commence à interroger la classe sur ce qu’ils viennent juste de voir.

 LE PROF
Alors, est-ce que quelqu’un peut me dire si le mythe d’un démon venu de l’espace responsable de la destruction de notre  monde persiste encore de nos jours ?

 Personne ?

 Et pourquoi pas…

 SLAM ! Il dirige son pointeur vers le bureau de Goku, sortant Goku de son rêve romantique…

 LE PROF
Goku.

 Goku est pris au dépourvu.

 GOKU
Euh…Qu’est-ce que vous avez dit ?

 LE PROF
Si vous me prêtiez attention, plutôt qu’à Miss Palu là-bas, vous l’auriez su !

 Tout le monde en classe rit. Goku rougit d’embarras.

 LE PROF
La question était…Pourquoi ce mythe d’un démon venu de l’espace profond qui détruit le monde continue à persister à ce jour et en cette ère.

 GOKU
Bien, techniquement ce n’était pas le démon Piccolo qui avait détruit la Terre. C’était Oozaru (singe géant) le destructeur qui avait en fait détruit. Et ils n’étaient pas de l’espace profond mais de la planète Namek.

 LE PROF (condescendant)
Tu ne dis pas…

 Goku continue son explication avec le zèle d’un geek vantant les vertus de Star Trek.

 GOKU
Oui, vous voyez, Piccolo était incapable de battre les sept grands maîtres par lui-même. Alors il a invoqué Oozaru, la bête qu’il a envoyée sur Terre cachée parmis les humains. Alors, quand Oozaru a commencé à décimer la planète avec ses puissantes boules d’énergie noire, invoqué par la nouvelle éclipse de soleil…Les Maîtres ne pouvaient pas focaliser leur attention sur Piccolo plus longtemps et alors c’est ça en substance…

 Goku regarde le prof et ses camarades de classe autour de lui. Il réalise qu’il déblatère comme un geek.

 GOKU
Qui fut…leur…chute.

 Un moment de silence. Alors un élève crie du fond de la classe

 ELEVE IMPOLI
Ringard !

 La classe commence à rire. Goku baisse la tête de honte. Kira Palu se tourne et remarque Goku pour la première fois. Elle rit de lui mais c’est un petit rire doux.

 LE PROF (à la classe)
Ok calmez-vous.
(A Goku)
C’était une grande explication de comment la planète fût détruite dans ce conte mythologique. Mais la question est Pourquoi…cette mythologie continue à persister.

 GOKU
Je ne sais pas.

 LE PROF
La raison pour laquelle ces mythes existent est la peur. C’est cela, la peur. Vous voyez, beaucoup de notre histoire a été perdue au moment du cataclysme du 21ème siècle. Les civilisations ont été perdues. Des millions de gens sont morts. Et la science n’a pas de réponse solide à cela. La croyance populaire dit que l’attraction gravitationnelle de la lune et du soleil a créé le déplacement de la tectonique des plaques. Maintenant nous sommes face à la même éclipse de soleil qui a précédé la fin du monde il y a 2000 ans, les gens sont effrayés. Leur peur n’est pas tant qu’ils vont mourir. Leur peur est qu’ils vont mourir de quelque chose d’aussi aléatoire et peu romantique qu’un monstrueux désastre naturel. Non, ces gens veulent un drame dans leur vie et dans leur mort.

 Le prof marche et regarde Goku avec insistance.

 LE PROF
Ca – Le conte des Dragonballs et du démon maléfique, des vertueux guerriers et des Dragons magiques, n’est rien de plus qu’un conte de fée que croient des âmes perdues qui veulent faire de leur petites vies insignifiantes une vie palpitante.

Coupure

4) Dans les couloirs avec ses amis

A L’INTERIEUR DU LYCEE DU MONT PAOZU – Couloirs – Jour

 La cloche sonne et les étudiants se regroupent dans les couloirs. A l’exception de quelques étudiants au look « Star Trek » regardant les distributeurs. Et deux skate-boarders (sur des skate-boards anti-gravité) filant à toute vitesse, ce lycée du futur a l’air beaucoup plus futuriste qu’aucun lycée qu’on n’ait jamais vu. La mode est dans le style futuriste Phat Farm (une marque de vêtements).

 Goku se promène le long du couloir, portant son sac à dos. Il ne passe pas inaperçu, avec ses habits de moine. Un couple d’écossais se promène. Le plus grand, Johnny Franck, pince la robe de Goku.

 JOHNNY FRANCK
Bon costume, Piccolo.

 GOKU
C’est un costume de grand maître, pas…

 SLAM ! Johnny pousse Goku dans les casiers. Les écossais partent en riant. Goku lance un regard furieux aux écossais. Il serre le poing si fort que ses jointures craquent. Alors…

 GOKU (pensant tout haut)
Je ne suis pas autorisé à me battre. Merci Granpa.

 Doucement, il décrispe le poing. Goku regarde autour de lui.

 Ralenti

 Le couloir est rempli de groupes de jeunes avec une bonne allure, bien habillés. Goku regarde son étrange robe de moine. Il est clair qu’il se sent isolé.

 Vitesse normale

 Une seconde plus tard, Goku est flanqué de deux têtes d’ampoules, qui portent aussi des costumes de moines. Ce sont les meilleurs amis de Goku. Kal et Wulan. Trois marginaux dans une mer de normalité.

 WULAN
Mec, j’ai entendu dire qu’on s’était moqué de toi (pas sûre) en classe d’histoire aujourd’hui.

 GOKU
Je ne veux pas en parler.

 Kal sort deux cartes de jeu de Dragonball, protégées par du plastique.

 KAL
Jettes-y un œil Goku. Je les ai toutes. J’ai à la fois la carte Sans Nom et la carte Archéologue.

 GOKU (détaché)
C’est bien pour toi.

 Kal est choqué par le manque d’enthousiasme de Goku. Il brandit les cartes devant les yeux de Goku.

 On voit les cartes

 On voit l’image du Sans Nom. Une figure en robe sombre avec une capuche, avec le visage caché par les ténèbres. Sa poitrine est ornée d’un tatouage.

 Puis on voit l’image de l’Archéologue. Un bel homme du type Indiana Jones, avec des lunettes à monture métallique.

 KAL (justement indigné)
Mec…Je parle du Sans Nom ! Seulement le Maître des grand maîtres ! Le maître de la vague du Kamehameha.

 WULAN
Le mouvement le plus puissant des arts martiaux.

 Retour à la scène.

 Goku épie Kira Palu à son casier, se débattant pour l’ouvrir. Goku voit une opportunité.

 GOKU (regardant Kira)
Ouais, pourquoi pas ?

 Goku rassemble son courage et approche Kira. Ses amis hochent la tête tristement.

 GOKU
Hé, est-ce que je peux t’aider avec ça ?

 KIRA
Oui, merci. Je pense qu’il est coincé.

 Goku bricole le casier et Cachunk ! Il s’ouvre.

 KIRA
Merci ! Tu es un sauveur !

 GOKU
J’ai le même problème avec mon casier. Tu sais le mécanisme est  tout…coincé…totalement.

KIRA
Oui, je déteste ça.

 GOKU
Ca craint.

 Il y a un silence pesant alors que les deux qui se regardent l’un l’autre, avec un demi-sourire. Alors…

 KIRA
Bon…Je dois y aller.

 Elle se tourne et s’éloigne. Goku grimace alors qu’il la regarde s’éloigner. Un opportunité ratée.

 GOKU ( à lui-même)
Pourquoi est-ce que tu n’as pas pris son numéro.

 Alors Kira se retourne et regarde Goku.

 KIRA
Je fais une fête chez moi ce week-end.

 Goku s’éclaire comme un sapin de Noël

 GOKU (avec un sourire allant d’une oreille à l’autre)
Je serai là.

 Kal et Wulan vont vers Goku, avec respect.

 WULAN
Mec, qu’est-ce que tu fais ? C’est Kira Palu ! Elle est complètement hors de ta portée !


5) Chez un des ses amis

INTERIEUR DE LA MAISON DE WULAN – SOUS-SOL – LE SOIR

 Goku, Kal et Wulan sont assis devant un grand écran plat, et joue à un jeu vidéo appelé Dragonball – la tanière du Dragon éternel.

 Goku manoeuvre son personnage l’Archéologue à travers les couloirs du labyrinthe du temple ancien.

 Goku fait sauter son personnage par dessus des pièges, en évitant les armes qui sortent des murs, sortant par-dessus des trappes habilement cachées dans le sol, courant sur les murs pour éviter des sols qui s’effondrent. Puis, il tombe dans un piège. Et son personnage glisse dans un conduit venteux.

 KAL (à Goku)
Mec, tu viens juste de tomber dans un piège. Tu glisses dans le conduit vers la chambre sacrificielle. Tu es mort.

 GOKU
Pas si je peux…

 Goku fait relever son personnage pendant qu’il glisse, et à la dernière minute il fait un saut périlleux  avant dans les airs et shlaack ! Il s’empale sur une des centaines de pointes acérées. Il est mort.

 KAL
Je te l’avais dit. Il n’y a qu’une manière de survivre à la glissade de la chambre sacrificielle. Tu comptes quinze secondes parfaites après le second virage. Ca doit être quinze seconde parfaites, puis fais un saut périlleux arrière, et tu survivras. Laisse-moi te montrer.

 Kal redémarre le jeu. Il fait glisser le personnage dans la conduite. Il compte quinze secondes parfaites puis woosh ! Saut périlleux arrière et Thump ! survit à l’atterrissage.

 KAL
Seul point négatif : il n’existe pas de sortie à la chambre sacrificielle.

 WULAN
Qu’est-ce qui se passe Goku ? Tu n’étais jamais tombé dans ce piège avant. Tu es le maître de la tanière du Dragon. Qu’est-ce que tu as dans la tête ?

 GOKU
Je pense que je vais aller à la fête de Kira ce week-end.

 KAL
Tu ne peux pas y aller. Ce weekend il y a ta fête d’anniversaire. Alors quand aurons-nous notre fête Dragonball mortelle ?

 GOKU
Oui, et alors ?

 WULAN
Quoi ? Mec, tu ne penses quand même pas sérieusement briser les traditions ?
Pour ton anniversaire, Granpa fait toujours une fête Dragonball. On joue à Dragonball. Et il nous montre de nouveaux mouvements mortels.

 Wulan fait maladroitement quelques techniques d’arts martiaux.

 GOKU
Allez les mecs, vous pensez vraiment que trois mecs de 18 ans, et un vieil homme, assis autour d’un gâteau et jouant à Dragonball, c’est mieux que d’aller à une vraie fête avec des vraies filles ?

 Kal et Wulan font oui de la tête de manière enthousiaste.

 KAL ET WULAN
Absolument !

 Goku éteint la télé.

 GOKU
Pour une fois j’aimerais aller à une vraie fête.

6) Avec Gohan

EXTERIEUR DU COTTAGE DE GOHAN – CHAMPS – JOUR

 Goku et Gohan grimpent sur une tracteur futuriste. Malgré le design hight-tech, il est sale et déglingué. C’est comme-ci il avait été rafistolé avec du chewing-gum. Ils s’enfoncent dans les champs.

 Goku semble pensif.

 GOKU
Granpa ?

 GRANPA GOHAN
Oui ?

 GOKU
Eh bien, demain c’est mon anniversaire.

 GRANPA GOHAN
Oui, tu auras 18 ans. Un grand jour.

 GOKU
Il va y avoir cette…fête, au port de navigation ce soir. J’aimerais savoir si je pourrais y aller.

 GRANPA GOHAN (le coupant)
J’ai déjà plannifié ton anniversaire. Le matin, nous faisons les tâches.
L’après-midi, je t’apprendrais une nouvelle technique.
Et le soir, Kal et Wulan viendront, et nous jouerons à Dragonball.

 Goku se fâche.

 Jouer à Dragonball…Faire les tâches…s’entraîner ? Apprendre de nouvelles techniques, c’est ça mon cadeau d’anniversaire ? Pourquoi je m’entraîne ?
(fumant)
Tu ne me laisses jamais me battre ! Des pauvres types m’ont poussé à l’école hier. J’aurais pu les aplatir avec un doigt.

 GRANPA GOHAN
Je ne t’entraîne pas pour que tu te battes avec des étudiants au lyçée.

 GOKU
Alors, je m’entraîne pour me battre contre qui ?

GRANPA GOHAN
Je te le dirais quand le moment sera venu.

 Goku s’emporte dans une colère d’adolescent.

 GOKU
Quand le moment sera venu ! Et quand le moment viendra pour que j’aie une vie ? C’est toujours Goku, tu dois t’entraîner. Goku, c’est l’heure de faire tes tâches. La seule chose marrante que tu me laisses faire, c’est jouer à Dragonball avec deux gars de l’école plus étranges que moi ! Pourquoi je ne peux pas être comme les autres enfants ?

 GRANPA GOHAN
Parce que tu n’es pas comme les autres enfants, Goku, tu es spécial.

 GOKU
Je suis fatigué d’être spécial ! Je veux être normal !

 Goku récupère un panier de bois et fonce dans le champs, récoltant les légumes bizarres qui y poussent. Sa colère se transforme en tristesse.

 GOKU
Oh, à quoi ça sert ? Vu comment les choses tournent, je vais être le roi des ringards pour le reste de ma vie.

 Gohan regarde l’ado renfrogné faisant consciencieusement ses tâches. Gohan ne peut l’aider, mais se sent triste pour Goku.

 Gohan s’allonge à l’arrière du tracteur et sort un paquet entouré de papier brun. Il va vers Goku et le lui donne.

 GRANPA GOHAN
J’allais attendre jusqu’à demain pour te le donner, mais je me suis dit que je pourrais l’utiliser maintenant pour te réconforter. Joyeux anniversaire, Goku.

 Goku défait le paquet sans enthousiasme. On voit ce qu’il y a dedans. C’est une costume de moine orange vraiment cool. Goku regarde la robe avec dégoût.

 GRANPA GOHAN
C’est le costume du Grand Maître. Un protector des Dragonballs.

 GOKU (sarcastique)
Bien. Juste ce dont j’avais besoin.

 Goku se tourne et part, laissant le costume sur le tracteur. Gohan jette un coup d’œil triste à Goku, puis vers le ciel.

 Le soleil comence à se coucher sur le Mont Paozu. La vue est d’une beauté à vous couper le souffle. Le soleil se couche et la Lune se lève. Ils sont très proches, d’une manière alarmante. Une éclipse est proche.

7) Capsule Corp.

EXTERIEUR DE LA VILLE DE L’OUEST – ETABLISSEMENT – NUIT
Avec un contraste frappant par rapport à la campagne pittoresque dans laquelle Goku vit. La ville de l’Ouest est une métropole tentaculaire grande comme Rhode Island. Un lieu avec des technologies incroyables. Des escalators et des trottoirs roulants lient des gratte-ciels à des miles de hauteur. Il semble y avoir des pubs qui surgissent de partout.

 EXTERIEUR CAPSULE CORP – ETABLISSEMENT – NUIT
Le bâtiment est le Titanic, de presque un mile de haut. Il est si haut que la pointe du bâtiment disparaît dans les nuages.

 INTERIEUR CAPSULE CORPS – NUIT
La plus grand partie du bâtiment est dans le noir. Des lumières de l’extérieur éclairent les vitres de larges fenêtres, donnant aux corridors un presque inquiétant effet de cathédrale.

 UNE FEMME SOMBRE ENTRE
La vingtaine, une beauté maléfique, se déplace à pas de loup dans les corridors en évitant tous les rais de lumière (sans doute un système d’alarme) . Elle se fraie un chemin au travers.

 INTERIEUR CAPSULE CORP. LABO 1 – CONTINUANT
Un laboratoire hight tech foisonnant de d’équipements d’acier inoxydable et de lumières clignotantes multicolores. Au centre d’une vitrine, on voit une sorte de sphère rougeoyante. Elle rougeoie car elle est bombardée de faisceaux lasers. Au milieu se trouve une petit dispositif portatif étiquetté DBE-Localiseur-Prototype. Un sourire démonique traverse le visage de l’intruse.

 INTERIEUR CAPSULE CORP. LABO 2 – PAREIL
Une jeune femme scientifique se trouve dos à nous. Son visage est plongé dans un microscope à électrons. Ses doigts tapent sur un clavier. Un myriade d’équations traverse des moniteurs plats. A la télé, il y a les informations financières.

 PRESENTATEUR TV
Et dans les infos financières, les actions de l’inarrêtable Capsule Corp continuent de chuter. On parle d’un rachat possible…

 LA SCIENTIFIQUE
Oh, tais-toi !

 Les scientifiques éteignent la télé. Soudain,

 L’alarme retentit.

 La jeune scientifique se tourne, et on voit son visage pour la première fois. Elle est belle. On rencontre Bulma Briefs (la vingtaine), une belle jeune scientifique géniale.

 BULMA
Qu’est-ce que…

Elle bondit hors de sa chaise et atteint

 INTERIEUR CAPSULE CORP. LABO 1 – CONTINUANT
Elle voit la vitrine qui contenait la Sphère. Seulement la vitre a été coupé pour ouvrir comme avec une très puissante source de chaleur. Et la sphère est partie. Bulma pète un plomb.

 BULMA
Oh, non, non, non…

 Elle regarde où il y avait le petit dispositif portatif.

 BULMA
…Non !

 Soudain quelque chose attire son attention du coin de l’œil. Une ombre floue. L’intruse s’enfonce dans les ténèbres par la porte.

 Tout ce que Bulma attrape, c’est son manteau noir, flottant à travers la porte. Bulma se jette dans l’action. Elle éclate une vitre marquée sécurité, et presse sa paume sur un scan de paume. Une autre porte s’ouvre et Bulma en retire…Un pistolet.

Elle s’engouffre par la porte à la poursuite de l’Intruse.

INTERIEUR CAPSULE CORP.- CORRIDORS– CONTINUANT
L’Intruse disparaît à un coin. Bulma met la gomme dans une poursuite haletante. Pan ! Pan ! Pan ! Elle tire. Mais l’Intruse esquive avec grâce. Elle se tourne et jette des shuriken !
Bulma glisse sous la lame tournoyante, comme une joueur de base-ball sur une base. Les lames tranchantes continue jusqu’à un tuyau d’acier. Bulma tire encore quelques coups alors qu’elle glisse. Alors…

 UN GROUPE DE GARDES HABILLES EN BLANC
Entourent l’angle, bloquant l’Intruse. Sans perdre le rythme, l’Intruse court le long d’un mur, défiant la gravité, et dépasse les gardes sidérés.
WHAP! PAP! OOOF! WHAP! POW! BOOF!
L’intruse fouette les garde avec des mouvements d’arts martiaux aussi rapides que la lumière. En moins de quatre secondes, les gardes tombent au sol, morts ou inconscients. L’Intruse se tient devant les gardes à terre, en souriant diaboliquement. Elle se passe la langue sur les lèvres de manière suggestive vers Bulma, et traverse comme une flèche la cage d’escalier.

 BULMA
Oh non, tu ne feras pas ça !

 Bulma est une fille déterminée. Elle se remet sur pied, et donne la chasse comme une flèche dans la cage d’escalier.

 INT. THE CAPSULE CORPORATION – CAGE D’ESCALIER – CONTINUANT
L’Intruse est plusieurs étages sous elle. Bulma file dans les escaliers comme un sprinter olympique, jusqu’à ce qu’elle atteigne finalement…

 EXT. THE CAPSULE CORPORATION - TOIT – NUIT
L’Intruse file sur la grande étendue qu’est le toit. Bulma donne la chasse.

 BULMA
Stop !

 L’Intruse atteint le bord de l’immeuble. Elle n’a plus nul part où aller, mis à part vers le bas. Elle se tient sur la bordure. Bulma s’approche, pistolet brandi. Elle approche doucement.

 BULMA
Mains en l’air ou je te laisse tomber.

 L’Intruse envoie un baiser à Bulma puis saute de la bordure, vers une mort certaine. Bulma se précipite vers le rebord, et arrive à temps pour voir…

 L’Intruse tombe et disparaît dans la couche basse de nuages. Une seconde plus tard…

 Woosh ! Une sorte de jet surgit des nuage et passe près de Bulma. L’Intruse est à la place du pilote. Elle fait signe à Bulma de la main, alors que l’embarcation s’enfonce dans la nuit.

 BULMA
Merde !

8) Mai et Pilaf

EXTERIEUR – EN PLEINE MER – NUIT
L’espèce de Jet file sur l’océan. Jusqu’à ce qui ressemble à une tempête sur la mer. Un nuage sombre s’étend du ciel jusqu’à la mer, dans une grande colonne. Des flashs de lumière illuminent périodiquement le nuage.

 La sorte de jet entre dans le nuage de tempête, et est instantanément secoué par des vents violents et une forte pluie. Le vaisseau commence à descendre jusqu’à…

 UN ENORME PETROLIER
Il est aussi gros que 4 pétroliers normaux. Il voyage sur une mer peu agitée. Le nom que l’on peut lire sur le côté du tanker est GEN-TECH GENETICS. L’avant du pétrolier est ouvert, révélant une piste d’atterrissage. Ce n’est manifestement pas un pétrolier ordinaire.

 Le Jet vole dans l’ouverture et atterrit légèrement.

 INTERIEUR DU PETROLIER – CONTINUANT
L’Intruse sort du Jet en tenant une valise noire contenant le butin dérobé. C’est Mai (la vingtaine), aussi belle qu’elle est démoniaque.

 Elle fait son chemin à travers les grotesques corridors organiques du pétrolier. Il est très clair maintenant qu’il ne s’agit pas d’un pétrolier ordinaire. La technologie ressemble aux entrailles d’une bête en décomposition.

 La marche de Mai à travers le pétrolier est comme une ballade à travers une peinture de ZDZISLAW BEKSINSKI. Mai passe une labo de génétique. De larges cuves vitrées emplies d’un liquide jaune écoeurant sont alignées contre le mur. Des monstruosités mutantes, mi-bête mi-homme, flottent dans la substance putride. Mai entre finalement.

 UNE GRANDE ANTICHAMBRE SOMBRE

 INTERIEUR DU PETROLIER- SALLE DU TRONE - CONTINUANT
Au milieu de l’antichambre il y a un siège de contrôle high-tech. Les accoudoirs sont emplis d’alarmes clignotantes. Le siège est illuminée par un unique rayon de lumière, et peut être vu comme une sorte de trône. Le reste de la grande pièce est dans les ténèbres.

 Assis sur la chaise, il y a Pilaf, une sorte de petit bonhomme albinos, avec une tête chauve parcourue de veines bleues. Il observe avec ses yeux roses malades. Il est flanqué d’un garde du corps, SHOU

 Un homme large et très musclé habillé comme une sorte de ninja high-tech. Une capuche et un masque recouvrent sa tête.

 Mai fait un signe de la tête à Pilaf.

 PILAF
Tu l’as ?

 MAI
Oui

 Mai ouvre la valise noire. L’objet brillant illumine le visage de Pilaf. Il sourit diaboliquement.

 Mai sort le détecteur de Dragon Balls volé.

 MAI
On peut utiliser ça pour trouver le reste.

 Shou marche et vient se tenir à côté de Mai. Pilaf fait signe à Shou.

 Shou fait un signe de main militaire.

 C’est comme s’il s’agissait d’un signal. Le clac clac de pieds qui marchent se fait entendre. Une armée de ninjas high-tech habillés comme Shou sortent des ténèbres du vaisseau. 50 costauds.

 En regardant mieux on peut voir qu’il s’agit d’une sorte de mélange mécanique/organique. Ils sont les guerriers Heiji.

 Pilaf regarde son armée favorablement.

PILAF
Trouvez les toutes. Tuez tout ce qui se dresse en travers de votre chemin.

 On recule, et toute l’antichambre est révélée. Elle a le même design qu’un jeu vidéo Dragonball.